6 Conseils Pour Bâtir Une Marque Et Vendre À L’international

vendre international soca.co.business

vendre international soca.co.business

 

La vente internationale n’est pas facile, mais le résultat de vos efforts peut valoir le travail que vous avez accompli. Les go-getters parlent tous la même langue, quel que soit leur lieu de naissance. Ils comprennent immédiatement le dynamisme, la détermination et la concentration sans que rien ne se perde dans la traduction.

Les entrepreneurs qui souhaitent mener leur mission à un niveau mondial peuvent avoir besoin d’un peu plus qu’un esprit indestructible. Manier des personnes de cultures différentes et identifier des priorités qui peuvent être très différentes des vôtres est un art.

Suivez ces conseils pour réussir lorsque vous vendez à l’international.

1. Reconnaître Le Potentiel

Même s’il peut être effrayant de s’aventurer sur de nouveaux marchés, l’opportunité est indéniablement là.

Les experts conseillent aux entreprises d’agrandir leurs meilleurs talents plutôt que de les réserver aux niveaux les plus bas.

Les nouvelles idées, produits et marques connaissent un succès incroyable alors que les valeurs et les attentes changent à travers le monde.

En fait, la plupart des pays ont tellement d’opportunités que le véritable problème est de savoir sur lequel se concentrer.

Ceux qui peuvent adapter leur service ou produit pour s’adapter à différentes personnes du monde entier risquent de se retrouver noyés dans une activité commerciale et des ventes en augmentation.

Et avec l’avènement de l’Internet et des ventes en ligne , il existe maintenant encore plus de moyens de tester les eaux avant de plonger.

2. Comprendre La Culture

Une des tâches les plus difficiles qu’un entrepreneur puisse faire est de comprendre comment différentes cultures fonctionnent dans le monde réel.

Encore plus frustrant, ils peuvent trouver que la culture est extrêmement différente dans deux parties différentes du même pays.

S’ils ne peuvent pas adapter leur stratégie, ils risquent de se trouver dans une situation difficile au début. Cela peut parfaitement convenir aux marques qui ont des poches importantes, mais tout le monde n’a pas le capital nécessaire pour faire face à une perte très longtemps.

Comprendre les désirs et les besoins d’une culture contribuera à accroître la satisfaction de la clientèle et à l’ établir à vie.

3. Change It Up

Lorsque Best Buy a ouvert ses portes à l’étranger, ils ont pensé que leur modèle commercial serait attrayant de la même manière que pour les Américains. Mais tout le monde n’aime pas naviguer dans un magasin assez grand pour y construire des avions.

Si les décideurs de Best Buy avaient su cela avant de déclencher leurs campagnes internationales, ils auraient peut-être été en mesure d’adapter leur marketing pour s’attaquer à ce problème…

Ou même pour changer le format de leurs magasins.

Lorsque même les grands conglomérats disposant de toutes leurs ressources ne comprennent pas le principal problème de leurs stratégies, il est particulièrement utile que les petits entrepreneurs soient suffisamment flexibles pour exprimer ce que les gens recherchent réellement.

4. Faites Ce Qu’il Faut

Pour déterminer les particularités de votre comportement dans le pays, vous devez au moins faire quelques recherches avant de commencer. De nombreux expatriés publieront leurs propres expériences sur les minuties d’installation dans ce magasin.

De cette façon, vous ne devez pas annoncer le fait que vous travaillez 20 heures par jour dans une culture axée sur la famille.

Mais même avec des conseils en ligne, le meilleur moyen d’absorber une culture différente consiste à essayer et à commettre des erreurs.

Les entrepreneurs expatriés de nombreux pays peuvent élargir leur réseau simplement parce qu’ils font quelque chose d’inhabituel, mais ils doivent faire attention à leur comportement.

Par exemple, vous devrez peut-être ajuster vos heures afin de pouvoir répondre aux besoins de vos partenaires commerciaux ou modifier votre étiquette pour que tout le monde se sente à l’aise.

5. Taxes Et Règlements De Recherche

Les taxes et les réglementations sont différentes pour chaque pays, certains étant beaucoup plus accueillants que d’autres.

Certains pays appliquent des impôts sur les sociétés et des salaires minimums incroyablement bas, de sorte qu’une entreprise peut faire ce qu’elle fait maintenant pour un sou. D’autres feront en sorte que leurs frais et leurs règles soient si stricts que toute entreprise veuille jeter l’éponge avant même de commencer.

La masse salariale peut être difficile à établir, les taxes peuvent être compliquées à déposer et le rigamarole d’enregistrement peut être ridicule.

S’il est vrai que pratiquement chaque pays peut constituer une cible potentielle pour un entrepreneur dévoué, il est tout simplement plus facile de faire des affaires avec d’autres.

6. Soyez Réaliste

Les entrepreneurs doivent également savoir comment ils sont perçus dans le pays, en dehors des règles et réglementations officielles.

Certains pays ont la réputation d’être plutôt laxistes en ce qui concerne les lois officielles et leur application. Mais si vous vous fâchez ou si vous ne respectez pas la mauvaise autorité, vous risquez de vous retrouver dans un monde de problèmes juridiques.

Ces types de transactions compliquées peuvent être la mort d’entrepreneurs pleins d’espoir.

Supposons que vous ayez soumis tous les éléments nécessaires à la création de votre entreprise, mais que les pouvoirs en place ne vous répondent pas.

Ils auront peut-être besoin d’une pression polie mais énergique de votre part pour faire avancer les choses. Mais comment le sauriez-vous jusqu’à ce que vous ayez pris le temps de comprendre la culture?

URL: http://tinyurl.com/wet28vq

Comments are closed.